Entrez dans le futur de la course au large :
l'utilisation des kites


Présentation du porteur de projet : Charles Boulenger



Le mot du skipper :

Photo Charles Boulenger Après deux ans sur le circuit Mini 6.50 et une Mini Transat (2013), je n'avais qu'une idée en tête : retraverser rapidement et différemment. Au lieu d'être attiré, comme mes camarades, par des voiliers plus grands, je jette mon dévolu sur le support de traversée océanique sportive le plus petit, le plus léger et le plus spartiate mais le plus riche en sensations et le plus exigent : le catamaran de 20 pieds non-habitable, dont le record emblématique est sur le parcours Dakar – Pointe-à-Pitre. Alors que je cherche un binôme au projet, j'étudie la faisabilité en solitaire. Je me heurte alors au compromis sommeil-vitesse qui ne semble pas avoir de parade.

En extrapolant les souvenirs du comportement de mon Mini et de mes études en mécaniques des fluides, je réalise qu’il est possible de rendre n’importe quelle embarcation stable en direction grâce à l’utilisation de kites. En approfondissant la question, je m’aperçois que les kites seront un jour la solution de la performance. Une connaissance me fait rencontrer Yves Parlier qui travaille sur ces problématiques depuis une dizaine d’années et développe des kites adaptés. J’étudie le comportement des kites et j’achète un vieux catamaran de 20 pieds que je m’empresse de modifier. Sur ce bateau, nous avons envoyé des kites et vérifié leur comportement et celui du bateau. Mon âme créative et mon esprit d’ingénieur sont conquis par le sujet technique et le défi des projets KITIMINI et KITAMARAN prennent tout leur sens.

La WSSRC ne valide que les traversées en double sur catamaran de 20 pieds. Le projet KITAMARAN est donc une tentative de record en double. Ce projet est complexe car il inclut la conception et la fabrication d’un bateau dédié.

Le projet KITIMINI est à voir comme une étape intermédiaire qui a sa place dans la compétition du circuit Mini 6.50 et qui serait une très bonne expérience en kite-boat. Cette expérience serait le meilleur atout pour l’ingénierie et l’architecture d’autres kite-boats performants pour le large.



Son C V :

CV Charles Boulenger