Logo KITAMARAN

Entrez dans le futur de la course au large :
l'utilisation des kites

L’utilisation de cerfs-volants (kite en anglais) est l’avenir de la course au large. Jusqu’à présent, seules trois traversées océaniques ont été réalisées en autonomie avec des KITES : celle de Nicole van de Kerchove en 1995 et celles d’Anne Quéméré en 2006 et 2011. Les vitesses moyennes de croisières n’excédaient pas les 4 nœuds (7,3 km/h).
Néanmoins, l’utilisation de kites reste très prometteuse grâce à leur grande performance et à la diminution importante des contraintes mécaniques (structurelles) et des contraintes d’équilibre (l’assiette de l’embarcation).
La manœuvre et le pilotage des kites restent encore un grand défi pour les concepteurs d’aujourd’hui et les navigateurs de demain. Des progrès et des innovations récentes rendent ce défi accessible. Ce dernier pas à franchir pour concurrencer les voiliers de course au large n’est pas/plus une utopie. Les projets KITIMINI et KITAMARAN ont l’ambition d’en être les premières réalisations sur les deux plus petits supports de la course au large.



Projet KITIMINI

Le projet KITIMINI a pour objectif la première participation à la Mini Transat par une embarcation tractée par des kites.
La Mini Transat 2017 (La Rochelle – Las Palmas de Gran Canarias – Le Marin (Martinique)) est en ligne de mire. Cette course transocéanique biennale en solitaire est effectuée sur des bateaux de 6,50m de long, le plus petit support de la course au large. Sa renommée est ancrée depuis les années 80 dans le monde de la voile, les grands skippers y ont fait leurs armes, et, sa visibilité ne cesse de croître pour le grand public qui y consacre toujours plus d’intérêt.
La prochaine édition n’aura probablement au départ qu’un seul bateau à kite : celui du projet KITIMINI. Le potentiel de performance peut faire espérer une arrivée dans les meilleures places mais surtout ce serait une grande première dans l’histoire de la voile.

Vous trouverez les détails de ce projet de MiniTransat en suivant ce lien :Le projet KITIMINI .



Projet KITAMARAN

Le projet KITAMARAN a pour but de tenter de battre le record transocéanique de référence en embarcation non-habitable. Le parcours validé par la WSSRC (World Sailing Speed Records Council, institut de validation des records à la voile) a pour départ Dakar (Sénégal) et arrivée Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), en double sur un catamaran non-habitable de 20 pieds (6.09m) maximum. Record à battre : 11 jours 11 heures 25 minutes 42 secondes.



Le projet KITIMINI ou le projet KITAMARAN vous intéresse ?
Le site est encore en construction. Si vous souhaitez des détails sur le projet vous pouvez télécharger la plaquette de présentation à l'aide du lien suivant : Plaquette KITAMARAN et KITIMINI (1.2 Mb)
Si le lien n'est pas accepté par votre navigateur ou si vous souhaitez plus de précision, n'hésitez pas à prendre contact par courriel : charles.boulenger@kitamaran.fr